Les origines de l’abbaye d’Alet se perdent dans la nuit des temps. On la voit apparaître dans les textes dès le XIIème siècle en tant que puissante abbaye, régnant sur d’importants domaines et recevant de nombreux pèlerins. Elle connut des péripéties aussi douloureuses qu’étranges durant la guerre contre les cathares mais parvint à se sortir d’affaire grâce à sa transformation, au XIVème siècle, en évêché, précisément pour permettre la poursuite de la lutte contre l’hérésie. Ultérieurement, au XVIème siècle, au temps des guerres protestantes, l’abbaye fut détruite mais les évêques assurèrent une présence à Alet jusqu’à la veille de la Révolution de 1789. Aujourd’hui le cloître a totalement disparu mais la superbe salle capitulaire ainsi que l’imposante église permettent de saisir la richesse de ce qui était l’une des plus importante abbaye de la région.